dimanche 3 septembre 2017

Disability Culture et Revue de Presse! MIX

Deux choses à vous partager aujourd'hui qui se sont passées, ou sont sorties cette été:
La première de l'ordre de l'exposition:

Nous l'attendions: Crip Interiors est revenu en force cet été pour une toute nouvelle édition estampillée MIXER sous la direction de Syrus Marcus Ware et Barak Adé Soleil, deux noms qui doivent vous revenir en mémoire puisque nous avons déjà eu l'occasion de les mentionner ici.  L'un à fait l'objet d'un article sur le blog pour son travail plastique, activiste et commissarial, le second puisqu'il a été nommé, au printemps dernier, à la tête de la Tangled Art Gallery à Toronto.
C'est d'ailleurs dans la galerie que l'exposition s'est ouverte cet été. MIXER, dont les maîtres mots semblent à voir avec l'intersectionnalité, la transdisciplinarité des pratiques et les cultures des communautés -et toujours et de façon puissante l'entrecroisement de l'art et de l'activisme- réunissait les travaux de cinq artistes. Des artistes s'auto-identifiant comme handi.es et émanant des communautés noires, autochtones et/ou des personnes de couleur ont collaboré, expérimenté à propos des thématiques relatives au(x) handicap(s) et aux inégalités inhérentes.

Pour celles.ceux qui n'ont pas pu s'y rendre, il est encore malheureusement difficile de se procurer des photos sur le net pour se rendre compte de la mise en espace de cette proposition, néanmoins je vous renvoie vers -le tout nouveau tout neuf- site web de Crip Interiors qui reprend une bio pour chaque artiste invité.e :creativeusers.net 
Nul doute que cette nouvelle proposition des membres de Crip Interiors participe une nouvelle fois à l'évolution, diffusion et à la visibilité toujours plus grande des Disability Arts.

Le second point de cet article concerne le travail de Laurence Parent qui signait en juin dernier le texte Ableism/disablism, on dit ça comment en Français?, paru dans le Canadian Journal of Disability Studies. Ableism/Disablism, deux termes qui, comme le fait remarquer l'auteure, s'instaurent de plus en plus dans les langages artistiques et militants mais comment les traduire alors quand ces concepts peinent à se visibiliser dans les sociétés francophones? L'auteure fait donc un état méticuleux du retard flagrant des études francophones dans les milieux et thématiques des handicaps. Enfin dans ce texte de recensement, Laurence Parent, s'engage personnellement et dénonce. L'auteure soutien la nécessité d'une traduction et de la création d'un "isme" en français pour ne plus mettre sous silence et feindre d'ignorer les oppressions vécues par les personnes handies.
A lire absolument à ce lien:
http://cjds.uwaterloo.ca/index.php/cjds/article/view/355/583

jeudi 13 juillet 2017

lundi 10 juillet 2017

Extrait de la communication


video


Cette communication a été réalisée à l'occasion de la programmation artistique et culturelle autour de l'exposition Autonomous Spaces qui s'est tenue à Rennes aux Ateliers du Vent du 19 mai au 30 juin 2017. Cette conférence s'est tenue le 24 mai 2017 et constituait la septième intervention publique que je réalisais sur mes recherches dans les Disability Arts. Au vu du cadre assez informel de cette communication, il s'agissait de produire quelque chose de nouveau, de moins cadré que les conférences que j'ai pu réaliser précédemment. Avec les élèments présentés et discutés il s'agissait de faire saisir à l'auditoire comment et sous quelles références le discours commissarial d'Autonomous Spaces s'est construit. Et qu'elles ont été les partis-pris élaborés pour la scénographie de l'exposition.

Pour voir des extraits plus longs et de meilleur qualité à propos de cette communication, il vous suffit de m'écrire à l'adresse suivante: sarah.heussaff@gmail.com pour connaître le mot de passe qui permet leur accès.

jeudi 6 juillet 2017

Quelques extraits de l'une de mes communications dans le cadre de la programmation de l'exposition Autonomous Spaces !






Pour la première fois sur le blog je vous propose quelques courts extraits d'une des communications que j'ai réalisé. Ici, celle de le semaine suivant l'ouverture de l'exposition Autonomous Spaces, qui s'est tenue aux Ateliers du Vent le mercredi 24 mai dans le cadre des "apéro-buvettes", rendez-vous réguliers de la programmation.

Un seul extrait sera rendu public pour des raisons de confidentialité et par respect envers le travail d'interprétariat produit ce soir là. Pour les autres ce sera via un mot de passe sur Viméo. Pour voir les autres extraits de la communication (historique, références, réfléxions autour de l'exposition) il vous suffit de m'écrire à cette adresse mail: sarah.heussaff@gmail.com. Cela me permettra de vous connaître et de rencontrer ce lectorat toujours plus nombreux!
---
To see some extracts of one of my communications around the curating of Autonomous Spaces you can write me at sarah.heussaff@gmail.com. I will send you a password on Viméo to see them. Will be the opportunity to meet you and know you better!

samedi 1 juillet 2017

Article dans Mouvement vient de paraître à lire!

Je vous partage aujourd'hui ce super entretien réalisé par Gauthier Lesturgie au sujet de mon travail dans les Disability Arts, à la toute fin nous évoquons même l'exposition Autonomous Spaces qui a fermée ses portes hier...

---
Extrait de l'entretien:

Est-ce que l’on peut parler d’une esthétique propre aux disability arts, peut-être dans le sens où elle fonctionnerait hors des normes et canons esthétiques/techniques de production de l’art contemporain et de sa présentation ?
« C’est une question que je suis en train de creuser. Intuitivement je dirais que oui. Je pense par exemple au collectif canadien mixte CRIPSiE  qui montre ici Other-Wise. Danielle Peers et Lindsay Eales ont fait appel pour ce poème visuel vidéo à Joshua Saint Pierre, brillant chercheur bègue qui tient le double rôle de narrateur en voix off et d’audio-descripteur. L’audiodescription est donc clairement une forme esthétique qui réfléchit à l’ensemble de l’œuvre et son accès et aussi à la non fluidité et à la politisation de la parole.
« Beaucoup de performances investissent l’espace public, notamment en réaction à l’invisibilité de leurs pratiques dans les musées qui est une des grandes revendications de certains artistes. Internet et l’espace public semblent être des lieux de diffusion privilégiés qui dépassent cette dichotomie intérieur/extérieur pour trouver des « espaces autonomes » d’où le titre de l’exposition.

.... 
Pour lire la suite c'est à ce lien: Article de Gauthier Lesturgie dans mouvement!

vendredi 30 juin 2017

!RAPPEL! Public ne veut pas dire libre de droit!


----
Apprécier le travail des un.es et des autres commence avec le fait de le respecter et par conséquent y faire mention. Lorsque l'on emploie des concepts amenés par la dite personne dont on apprécie et reconnait le travail pour s'y référer (écrits, conférences, expositions etc.), il est nécessaire de citer ses sources! Et cela, même si ce sont des données partagées publiquement. Public ne veut pas dire libre de droit!
----

mercredi 28 juin 2017

Article de Jo Verrent, Huffingtonpost, septembre 2016

Article de Jo Verrent que je vous invite à découvrir, rapide, court et efficace datant de l'année dernière publié dans le Huffingtonpost. Jo Verrent est la productrice en cheffe du programme britannique Unlimited dont on a souvent parlé ici. L'article résonne comme une mise au point, qui ne fait de mal à personne. D'autant plus par chez nous, afin que l'exposition Autonomous Spaces, ne soit que le début d'une longue série d'expositions futures.
Pour accéder à l'article vous n'avez qu'à cliquer sur la phrase ci-dessous. Bonne lecture!

"There are many disabled artists. We are here. If you work in the arts, it’s not our job to get us included in what you do, it’s yours."